Sondage

 
Prochain conseil municipal le Lundi 17 juillet 2017 à 20 h 00
Environnement Chenilles processionnaires

Lutte contre les chenilles processionnaires du pin

 

En décembre 2010, Pont d’Ainform vous alertait déjà sur la nécessité de lutter contre cette espèce de chenille qui peut entraîner de graves lésions aux humains et aux animaux à cause de leurs poils urticants. La situation ne s’est pas améliorée depuis avec le réchauffement climatique et à Pont d’Ain, l’espèce est maintenant solidement implantée. Pour réduire au maximum leur nuisance, toute personne qui constate leur présence se doit d’intervenir.


Deux méthodes sont à la portée des particuliers : le piégeage et la destruction de leurs nids. En effet, de décembre à fin mars au plus tard, les chenilles installent des nids soyeux et blanchâtres, en forme de quenouille, et pouvant atteindre 30/40 cm de long au bout des branches de l’arbre infesté (plusieurs sortes d'arbres mais principalement le pin d’Autriche et les chênes). C’est là qu’il est possible d’intervenir et le plus tôt dans la période qu’il est possible.


Le piégeage est réalisé par un dispositif ceinturant le tronc de l’arbre et ne laissant aux chenilles qui vont et viennent le long du tronc que le choix de tomber dans un sac où elles finiront leurs jours ! La destruction mécanique des nids consiste simplement à couper le segment de branche qui supporte le nid et à le détruire (sans y toucher !) par incinération.


En cas de symptôme inquiétant (rougeurs, œdèmes, difficulté respiratoire) après contact avec ces chenilles (ou leurs poils très volatils), il faut rapidement contacter les urgences hospitalières ou vétérinaires (les chiens sont en première ligne !). N’oublions pas que la responsabilité des propriétaires et/ou occupants de terrains d’où proviendraient ces chenilles peut être engagée en cas de plainte.


Pour en savoir plus sur le sujet, plusieurs sites internet sont sérieusement documentés.Citons principalement :